Partagez | 
 

 Je suis une autruche. [Feat Eliott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billy F. Buckley


clan astral.
avatar

petits mensonges : 92
date d'inscription : 16/02/2013
âge : 19
localisation : Aux sous-sols hantés

MessageSujet: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Dim 17 Fév - 1:15



Les yeux clos, le visage paisible, Billy dormait. Ses longs cheveux rouges étaient éparpillé sur son oreiller et ses yeux noirs fermés. Sa couverture était remontée jusque sous son menton, son petit corps tout recroquevillé. Elle avait l'air si paisible ainsi... Oui, si pai...« Enfoiré d'éléphant géant de...». Elle se stoppa soudainement, comme si elle avait prit conscience de ce qu'elle avait dit. Non, elle n'avait pas conscience des paroles que son rêve l'avait forcée à dire. En revanche, elle avait bel et bien conscience qu'une énorme peluche en forme d'éléphant rose l'écrasait. Ah, celle-là, elle avait le poids de l'éléphant. Du moins, une partie en tout cas. Mais il était vrai qu'un éléphant de plus de un mètre, même en peluche...C'est plutôt lourd. Surtout quand ils vous écrasent le visage. La jeune fille se débattit un instant puis réussit à repousser la bête de son visage d'un air blasé. « Va te faire bouffer par un lion et retourne dans ta savane. » Et elle regretta ensuite sa phrase. Et merde. Et ça y est, un lion est apparu dans la pièce. Elle se frappa la tête de sa main en s'écriant « Mais quelle conne! Pourquoi t'as dis ça Bill?! » Le lion aux dents rondes et inoffensives commença à poursuivre l'éléphant dans toute la pièce. Ohlala. Qu'ils étaient bruyants. Pire que des gamins. Elle allait hurler un ordre leur intimant de se taire quand ils sortirent de la chambre. Noon! Pourquoi avait-elle oublié de fermer la porte? Pourquoi?! Elle allait devoir courir dans toute l'école pour les rattraper! Bon, elle pouvait toujours tenter... « Revenez ici! Tout de suite! Maintenant! Au pieds! » Et voilà, ils ne revenaient pas. Et il fallait qu'elle se lève à trois heures du matin pour aller les chercher pour ne pas qu'ils réveille toute l'école. Et en plus elle allait devoir se balader dans cette tenue. Pourquoi fallait-il que toutes ses tenues, même de nuit, soient mignonnes? C'était incompréhensible, même pour Billy qui était plutôt intelligente.

Elle sortit donc de sa chambre, grommelant multiples jurons à faire rougir un camionneur ayant passé dix ans de sa vie avec le capitaine Haddock. Elle glissa ses pieds dans d'énormes chaussons en forme de lapins roses qui, à défaut d'être esthétique, possédait un certain confort et procurait de la chaleur. Elle les suivit difficilement. Ils courraient vite les bougres! Sur ses petites jambes, c'était plutôt difficile de les suivre. Mais c'est pas possible, ils étaient les réincarnations d'Usain Bolt! Sans regarder autour d'elle, Billy les suivit, sans même se rendre compte qu'elle allait au sous-sol.

Elle les perdit de vue un instant. Et merde. Elle entendit des bruits à côté, derrière une porte. Vite, les détruire avant qu'ils ne fassent une bêtise! Sinon, ce serait sur elle que ça retomberait. Elle entra et faillit faire une crise cardiaque. Elle, partout l'entourant, partout autour d'elle. « La personne qui a crée cette salle devait avoir du mal pour enfiler des chaussures, vu les chevilles.. » Elle entendit alors un bruit de verre cassé. « Et merde... ».. Elle s'avança doucement à travers les rangées de miroir. Elle avait décidé qu'elle n'aimait pas cet endroit. «Hého, petits esclaves...Petites peluches indésirables... Venez voir maman... Je vous ferais pas de mal... Après tout, le pelucide n'est pas encore illégal ici... Techniquement, aux yeux de la loi, je ne vous ferais pas de mal. Je pourrais donc vous ouvrir le ventre, vous enlever tout le rembourrage, vous enlever les yeux, vous décapiter, vous...» . Et cela continuait un moment, elle décrivait à voix basse comment elle allait les tuer. À voix basse car s'ils l'entendaient, ils s'enfuiraient en courant. Encore plus rapidement qu'avant encore.

Revenir en haut Aller en bas
Eliott K. November


clan lunaire.
avatar

petits mensonges : 97
date d'inscription : 22/08/2012
localisation : On the corridors.

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Dim 17 Fév - 19:25



Stuffed animals on a mirror's room
Cuteness neverend



Les trucs qui se passent au beau milieu de la nuit, c'est souvent louche.
Je déconne pas. J'ai vu des tonnes de garçons se faufiler dans le dortoir des filles, ou aller peindre des immondices à la bombe sur les murs du réfectoire, ou encore sortir de l'établissement en douce pour aller boire dans la ville voisine. Normal.
Mais des peluches courir dans les couloirs, jamais.

On récapitule.
J'étais bien tranquillement et comme à mon habitude assis dans un coin de couloir, quand j'avais vu passer un éléphant rose et un petit lion, à toute vitesse, juste sous mon nez. Je précise, le lion poursuivait l'éléphant, sûrement dans le but mega morbide de le bouffer en steak de pachyderme. J'avais décidé de les suivre. Pourquoi ? Les mecs, sans déconner, des peluches enragées à cette heure non-avancée de la matinée, c'était forcément louche.

J'adore les trucs louches, au passage. Surtout quand ils concernent les autres et que ceux-ci n'osent pas les avouer. C'est comme un pouvoir fabuleux, une puissance inédite et par le fait vraiment utile. Imaginez juste le pouvoir que vous gagnez rien qu'en découvrant un petit secret. Tout plein de trucs deviennent possibles. Bref, c'est jouissif.

Donc j'avais suivi les peluches dans toute l'académie. En volant, c'était pas bien dur. Je suis assez rapide et endurant pour battre meme une antilope en pleine forme. (Ok, j'exagère. De toute façon, il n'y a aucune raison qu'une antilope en pleine forme se retrouve un jour entre les murs de Fairy, et très peu de chances que je sorte de cet endroit un jour, excepté pour rejoindre la lumièèèère, alias l'au-delà, que j'aurais du connaitre y'a un ptit bout de temps déjà).

Les monstres s'étaient dirigés vers les sous-sols. Génial. C'était l'endroit ou je me sentais le mieux, allez savoir pourquoi. Un crétin de psychologue aurait sans doute avancé l'hypothèse que c'est à cause du fait que mon corps se trouve sous la surface de la terre, en profondeur, mais je lui répondrais que mon corps ne se trouve plus nulle part, étant donné que les poissons n'ont pas du se priver de le bouffer depuis le temps. Hmpf.

Laissons là les divagations. Entraîné par mon élan, je m'étais retrouvé dans la salle des miroirs. Amusant. Aucune de ces stupides glaces ne me renvoyait mon reflet. Je ne vous cache pas que c'était à moitié décevant, vu que je ne pouvais pas voir mon corps de... Que je ne pouvais pas voir si j'avais une tête de mec qui a pas dormi depuis vingt ans ou si les cernes avaient épargné mes joues.

Ensuite la porte s'était ouverte à nouveau, et était entrée une fille que je n'avais jamais vu. Elle avait de longs cheveux rouges vifs, une tenue de nuit trooooop mignonne et des pantoufles en forme de... Lapin. Trop macabre, mais je suppose qu'on pourrait le ranger dans la catégorie mignoooooon aussi. J'esquissais un sourire. A tous les coups, elle courrait derrière ses peluches, ne pouvant dormir sans leur douce présence.

Troooooop mignon.

Il était donc temps de s'amuser un peu, non ? Faire peur à des gens, c'est le propre des fantômes et autres esprits qui hantent les maisons. Et puis sincèrement, l'endroit était parfait. Des miroirs dans lesquels elle ne me verrait pas, y'avait pas mieux. Elle grommelait quelque chose mais je ne l'entendais pas. Je suppose qu'elle s'adressait à ses chers doudous, les suppliant de revenir dormir avec elle.

Comment allais-je m'y prendre pour l'effrayer un peu ? Dire des conneries à la "plus que trois semaines..." ou "tu m'as abandonnée, je ne te pardonnerai jamaaaaais" ? Avec une voix d'outre-tombe ? Mouais. J'avais plutôt envie d'un bon petit rire satanique. J'inspirais une grande bouffée d'air (ce qui était un pur reflexe vu que mes poumons était hors services, indeed).
Et je me mis a rire tel le psychopathe.

Ha Ha Ha Ha~








My lungs are full of this dark water now.
Revenir en haut Aller en bas
Billy F. Buckley


clan astral.
avatar

petits mensonges : 92
date d'inscription : 16/02/2013
âge : 19
localisation : Aux sous-sols hantés

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Lun 18 Fév - 14:48



À voix basse, Billy continuait son énumération de torture multiples et variées « Ou bien je vous met dans un mixer... vivants. Ou je vous ouvre des plaies un peu partout sur le corps et et je met du jus de citron mélangé à du sel dessus... Ou je vous fais sodomiser par un couteau... Bien aiguisé...» Elle avançait, entre les rangées de miroir, ceux-ci la reflétant. À chaque fois qu'elle glissait un coup d’œil vers son reflet, elle grimaçait. Elle était tellement mignonne. Pourquoi fallait-il qu'elle soit comme ça? Avec cette apparence? Elle avait toujours rêvé d'être ce genre femme sexy aux jambes de mannequins, mince, aux cheveux blonds platines et à la poitrine opulente. Mais non, il fallait qu'elle soit cette naine aux cheveux rouges aussi plate qu'un canapé minimaliste. Elle aurait tant voulu qu'on la prenne au sérieux quand elle demandait un café noir ou une bière, qu'on ne la confonde pas avec une gamine de douze ans. Et surtout elle voudrait tant ne pas avoir ce don qui lui gâchait la vie et l'entraînait dans les profondeurs de cette école souterraine!

Elle était perdue dans ses pensées agacées sur son apparence quand elle entendit un bruit de verre brisé. Elle lâcha un très léger « Et merde! Les cons! Je vais me faire défoncer! » , presque inaudible à quiconque n'avait pas des oreilles sur-développées. Elle commença à courir puis se figea. Elle entendit un rire. Un rire de psychopathe, aurait dit n'importe qui. Mais pour Billy, c'était plutôt un rire comme les autres. Elle n'avait jamais entendu de rire de psychopathe, mais elle trouva la chose plutôt sympathique, en comparant à son rire de princesse et à tous les autres rires mignons qu'elle avait entendu jusque là. Mais attendez une seconde... si quelqu'un riait...ça devait vouloir dire qu'elle devait encore continuer la comédie! Rohlala! Elle y croyait pas! Même la nuit! Elle ne put se retenir et lâcha un « Enfoiré. » avant de mettre sa main devant la bouche. Et merde. Il l'avait sûrement entendue. Nouveau bruit de verre brisé. Re-merde. Bon, tant pis, elle devait oublier la personne au rire nouveau et aller chercher ses peluches et les zigouiller, sinon elles feront encore plus de dégâts et Billy se ferait encore plus défoncer. Elles me font CHIER! pensa-t-elle alors, tandis qu'elle essayait de se retrouver et de les retrouver dans ce labyrinthe fait de miroirs.

Revenir en haut Aller en bas
Eliott K. November


clan lunaire.
avatar

petits mensonges : 97
date d'inscription : 22/08/2012
localisation : On the corridors.

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Lun 18 Fév - 19:35



Disappointed
Cuteness neverend



Ok. J'étais étonné. Et déçu, aussi, un peu. N'importe quel humain normalement constitué aurait mouillé son slip, pour le dire sympathiquement. En tout cas, tous les élèves auraient réagi comme ça -surtout s'ils avaient une tête aussi mignonne. Il y avait bien quelques cas qui auraient rigolé de conserve, mais ceux-là, on les repérait tout de suite.

J'avais cessé de rigoler. A quoi bon, de toute façon ? La fille n'avait pas bougé d'un sourcil. Et puis peut-être qu'elle était quelque chose comme... Sourde ?

Enfoiré.

Outch, finalement non. Juste plutôt vulgaire. Assis en haut d'un miroir baroque, j'écarquillais les yeux. Sans déconner, elle ne pouvait pas avoir dit ça. Ca n'allait pas avec sa tête. Je sais, c'est mal de réagir par rapport à l'apparence des gens, mais on est sensés faire comprendre dans notre nous extérieur qui on est à l'intérieur, non ?

Eh, pas besoin d'être aussi vulgaire.

J'avais parlé d'une voix forte et grave. Ma voix originale, en fait. Mais j'avais pris l'habitude de parler doucement, lentement, comme si j'avais toujours été sous anesthésie. Cependant, le sourire que j'avait à cet instant précis ne m'avait jamais quitté. C'était la traduction même de mes pensées, un sourire en coin qui rendait mon visage à moitié moqueur. C'était une expression qui m'était familière. Je ne me rendais plus compte qu'elle était là.

Je glissais le long de la glace, jusqu'à me retrouver à côté de la fille.

Tu cherches tes peluches ?

Là encore, je riais intérieurement. Mais une traque d'animaux en peluches vivants, ça ne pouvait qu'être marrant.



(Désolé pour la courteur du texte~)







My lungs are full of this dark water now.
Revenir en haut Aller en bas
Billy F. Buckley


clan astral.
avatar

petits mensonges : 92
date d'inscription : 16/02/2013
âge : 19
localisation : Aux sous-sols hantés

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Lun 18 Fév - 21:03



Billy avait donc recommencé à marcher, sans plus se soucier que ça de la voix, jusqu'à ce qu'elle résonne de nouveau. « Eh, pas besoin d'être aussi vulgaire.» . Cette fois, la jeune fille aux cheveux rouges sursauta. C'était pas possible! Elle tourna la tête pour voir d'où provenait cette voix grave. Il ne pouvait pas être invisible! Billy détestait ce qu'elle ne pouvait pas voir. Elle aimait le concret, le réaliste. Pas l'invisible. Elle voulait quelqu'un où elle pourrait poser ses yeux. Elle allait lui demander où il était quand il descendit de lui même à côté d'elle. C'était un garçon d'environ son âge. Il avait une expression moqueuse sur son visage. Elle retint de justesse son Ah t'es là connard, se contentant de lever les yeux aux ciel. Billy était plutôt bizarre: une fois elle se fichait que les gens soient au courant qu'elle était pas mignonne, une autre fois elle voulait que les gens soient au courant ou enfin, elle voulait que les gens croient qu'elle était mignonne. Autant dire que la dernière situation était plutôt rare, et elle ne s'imposait que quand cela arrangeait la damoiselle et que la première était bien plus courante. Mais cette fois-ci, il fallait dire qu'elle s'en fichait un peu. Pour l'instant, sa priorité était de retrouver les peluches. Alors quand elle lui répondit, elle ne fit pas attention à ses paroles. Plus tard, elle le regretterait sûrement. Mais pour l'instant, elle s'en fichait. « Ouais, déjà qu'ils ont pété deux glaces, j'ai peur de me faire défoncer s'ils en pètent d'autres. Je viens d'arriver, ce serait con que je me fasse virer maintenant. . Ce discours risquerait sûrement de choquer n'importe qui la trouvant mignonne. C'est-à-dire 99,9% de la planète Terre. De telles paroles ne pouvaient sortir de la bouche d'une fille à la bouille si mignonne. On s'attendrait plus à un «Je t'aime» qu'à des insultes.

Revenir en haut Aller en bas
Eliott K. November


clan lunaire.
avatar

petits mensonges : 97
date d'inscription : 22/08/2012
localisation : On the corridors.

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Mer 27 Fév - 18:55



Oh, great~
Cuteness neverend



Ouais, déjà qu'ils ont pété deux glaces, j'ai peur de me faire défoncer s'ils en pètent d'autres. Je viens d'arriver, ce serait con que je me fasse virer maintenant.

Et merde. Il semblerait que je m'étais complètement trompé sur la nature de la demoiselle. J'explosais de rire, bizarrement amusé. C'était méga louche, comment es-ce que sa famille avait pu faire pour supporter un tel degré de contraste ? Ou peut-être que c'était pas du tout ça.
Peut-être qu'elle était somnambule. Et vulgaire dans son sommeil. Ce serait genre, de la schizophrénie non ? A moins qu'en son fort intérieur elle soit en train de faire un cauchemar, comme cette princesse qui parlait en vomissant des crapauds et des vers de terre. Si c'était le cas, je suppose que je devrais la secouer parce que de ce que je me souviens, c'est pas très agréable de cauchemarder.

Ou peut-être qu'un esprit avait pris possession de son corps. Sérieux, peut-être qu'elle était hantée, ou maudite, ou simplement vide et possédée. J'ai toujours rêvé de trouver un corps, depuis une vingtaine d'années. Bon, pas un corps de petite fille avec une face de poupée comme celle-ci, évidemment. Je tiens à ma dignité. Et puis j'oserai juste pas enlever mes vêtements pour me doucher ou me changer, de peur qu'on me considère comme un pédophile. Sérieux ce serait trop étrange.

Hmm. Tu veux de l'aide ? Le concierge est pas sympa, et sûrement allergique aux éléphants. J'ose pas imaginer ce qu'il arriverai à tes doudous si il les attrapais.

Ouais, le concierge avait toujours été un mec frustré. Du genre célibataire, grisonnant, bedonnant, et fumant sa cigarette avec une expression de haine universelle. Oh, et des tâches de gras sur sa chemise faussement repassée. Une véritable épave repoussante. (Parce qu'il y a des épaves magnifiques, on est d'accord). Et puis il passait son temps à maugréer et insulter les élèves. Par pure jalousie, j'en suis sur. Il ne possédait aucun pouvoir et enviait les capacités et le physique des jeunes. Sans oublier qu'il n'y a pas un élève dans cette académie qui ne soit moche. Le pauvre devait se sentir bien seul.

Je souris, et frottais mes yeux. Réflexe inutile, ça n'allait sans doute pas les aider à mieux voir. Je devrais aller me faire faire des lunettes un de ces jours. Bref. Il y eut un claquement, vers la droite. Une des peluches venait sûrement d'heurter un de ces putaing de miroirs. Je tournais les yeux vers l'origine du bruit, mon sourire s'élargissant un peu encore~







My lungs are full of this dark water now.
Revenir en haut Aller en bas
Billy F. Buckley


clan astral.
avatar

petits mensonges : 92
date d'inscription : 16/02/2013
âge : 19
localisation : Aux sous-sols hantés

MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   Mar 5 Mar - 20:17




Le garçon fantôme dévisagea Billy un instant. Puis il explosa de rire, un rire incontrôlable. La jeune fille oublia un instant ses peluches pour tourner la tête vers lui et le dévisager. Qu'est-ce qu'il avait? Qu'y avait-il de si drôle à sa situation? Bonne question. Pour voir son visage, la jeune fille devait lever la tête, presque se la dévisser. Arg. Elle détestait être petite. Elle ressentait un terrible sentiment d'infériorité. Elle comprit alors que c'était à cause de son apparence. Encore une personne qui la trouvait mignonne et qui pensait que forcément, elle devait l'être de caractère aussi! Elle détestait ces gens là! Enfin, leur réaction. C'était tellement  énervant d'essayer de convaincre qu'elle était mignonne. Mais le pire, c'est qu'elle devait, la plupart du temps, faire semblant d'être mignonne, car sinon, il serait fort probable que ces gens ne lui rendraient pas service. Elle allait lui lâcher un « Un problème? » quand il lui dit « Hmm. Tu veux de l'aide ? Le concierge est pas sympa, et sûrement allergique aux éléphants. J'ose pas imaginer ce qu'il arriverai à tes doudous si il les attrapais » . Elle comprit qu'il se foutait de sa gueule. Elle détestait que l'on se foute de sa gueule. Que l'on rigole sur son dos était une chose qui l'énervait tant que si l'homme était encore vivant, elle aurait envoyé une de ces satanés peluches l'étouffer. Mais comme ce n'était pas possible, elle lui jeta un regard foudroyant, le plus menaçant qu'elle pouvait lancer. Si les regards pouvaient tuer, l'homme serait mort une bonne centaine de fois. Elle lui lâcha ensuite « Go to the Hell Fucking Ghost » avant de détourner son regard de lui et de se remettre à marcher. Oui, ce qu'elle avait dit était plutôt ironique. Ce type était mort et elle lui disait d'aller en enfer. Mais il ne pouvait pas rester là éternellement... si? Elle espérait que non. Alors qu'elle s'était remise à marcher, elle entendit à nouveau un bruit de verre cassé. Elle étouffa un grognement. La menace du concierge ne l'avait pas tant effrayé que cela, elle avait surtout peur d'être renvoyée et de devoir retourner chez elle. Avec ses parents et ses frères et sœurs tous trop mignons . Ils la forceraient à devoir être une totale hypocrite et... oh non, elle ne préférait pas y penser. Quelle horreur! Elle devait arrêter ces bestioles avant qu'ils ne fassent plus de dégâts. Elle se précipita vers l'endroit d'où provenait le bruit, mais les peluches s'étaient déjà enfuies dans un autre endroit. Elle émit un bruit, à mis chemin entre le gémissement et le juron.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis une autruche. [Feat Eliott]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis une autruche. [Feat Eliott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Allô Houston? Viens me chercher j'suis bourrée! Feat Cece
» Je suis dans la merde, j'ai besoin de toi → ELIOTT MON POUSSIN.
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fairy dream school academy :: Partie rpg :: « les sous-sols » :: « la pièce aux miroirs »-